Serveur Reseau

Le dimensionnement du serveur réseau est un point très important de l’étude de l’architecture du réseau. De ce dimensionnement adapté va dépendre, in fine, le confort des utilisateurs.

Avec l’avènement de la virtualisation, le dimensionnement du serveur réseau physique est devenu un exercice délicat. En effet, sur ce serveur physique vont tourner plusieurs serveurs virtuels. La virtualisation et le clustering (l’opération qui consiste à mettre plusieurs serveurs en grappe) ont encore rendu le dimensionnement plus délicat.

Si le nombre d’utilisateurs est un critère, il est très loin d’être le seul. Rien qu’en ce qui concerne ces utilisateurs, il faut déjà savoir sur quel serveur virtuel ils vont travailler. Si, par exemple, on parle d’une application web, il faudra définir le nombre de pages à servir par seconde ainsi que le moteur de l’application qui pourra s’avérer plus ou moins gourmand en fonction de sa conception et des tâches à accomplir. Il faudra aussi savoir si l’ensemble des utilisateurs est susceptible de se connecter simultanément ou pas sur le serveur réseau. Outre les utilisateurs, il faudra ensuite se pencher sur les prérequis applicatifs et les bases de données qui peuvent aussi consommer beaucoup de ressources.

Selon les performances attendues du serveur réseau et le type d’architecture (à trois niveaux ou à n-niveaux), on pourra jouer sur les ressources physiques à prévoir pour pouvoir les affecter aux machines virtuelles. Ainsi, on pourra jouer sur le type et le nombre de processeurs, sur le type et la quantité de mémoires vives, sur les interfaces disques et sur la quantité de disques. La quantité de disques. La quantité de disques est d’ailleurs un paramètre régulièrement oublié, car on pense avant tout stockage et pas performances alors qu’il est assez facile de comprendre que l’interface d’un disque constitue un goulot d’étranglement et que si on multiplie les goulots, on multiplie le débit. CQFD.

Petit (gros en fait) détail en passant : dans la configuration d’une ferme de serveurs, il ne faudra pas oublier qu’un seul serveur réseau devra être capable de reprendre la charge de deux nœuds en cas de panne !


Contactez-nous !